L’appellation Côte Vanille concerne le Nord-Est de Madagascar, principalement la région SAVA constituée de quatre villes majeures, à savoir : Sambava, Antalaha, Vohémar et Andapa. Quatre possibilités s’offrent au touriste pour y accéder. Toutefois, pour visiter cette belle région, le périple oscille entre les routes magnifiques, d’une part, et les routes quasi impraticables, d’autre part, ce qui donne du piment à tout amateur de la grande aventure sur la Côte Vanille.

Sambava et Antalaha :

Sambava est sise à l’embouchure de rivières qui se rejoignent. La vanille et le café contribuent au développement économique de la ville. Vous pourrez y visiter la vallée de la Lokoho, à 24 km au Sud, où gorges et rapides se succèdent. De plus, la vallée de la Bemarivo et la rivière du même nom comprennent une piste saisonnière à partir de laquelle on peut admirer les plantations de vanille et de café. Une superbe route bitumée relie Sambava à la vaille d’Antalaha, route qui longe de magnifiques lacs regorgeant de gibier d’eau. Antalaha également surnommée capitale mondiale de la Vanille est le plus grand centre de production de vanille de Madagascar. Merveilleuse ville bordée de superbes villas de style colonial, Antalaha comprend également un port de batelage et un chantier de constructions de boutres.

Vohémar et Andapa :

Quand à Vohémar, sise au fond d’une baie, sa côte orientale, au Nord de la presqu’île de Masoala, reste isolée, car l’unique route qui relie Ambilobe est quasiment impraticable lors des premières pluies abondantes. Pourtant, des vestiges archéologiques datant du 14ème siècle ont été découverts. On peut y visiter essentiellement le lac Vert qui contient des algues microscopiques et la cascade d’Ampijoroana. Enfin, Andapa est sise en bordure de la plaine d’Ankaike. Cette ville comprend notamment trois principales sources thermales.

Les quatre accès possibles sur la Côte Vanille

On peut accéder à Vohémar en passant par l’axe Ambilobe Vohémar, mais uniquement en saison sèche. Le voyage dure 7 heures. Antalaha et Sambava sont facilement accessibles par voie aérienne. Quand à la voie maritime, Antalaha et Sambava demeurent relativement accessibles à partir de Diégo-Suarez ou Antsiranana, ou en embarquant à Tamatave sur des boutres. Toutefois, les vagues immenses que l’on peut rencontrer, tenteront les amateurs d’aventures périlleuses. Si les randonnées pédestres vous tentent, le trekking reste une possibilité au départ de Maroantsetra, tout en appréciant lors du parcours le Parc National de Masoala, patrimoine de l’Unesco. Du côté d’Andapa, la visite du Parc National de Marojejy s’impose. Malgré les multiples périples, la Côte Vanille mérite réellement le détour.